About Us
Kenny SININ

Interview de Kenny SININ, Directrice générale du cabinet Proformal et co-fondatrice de la plateforme Toopro

Kenny SININ, jeune entrepreneure du monde du droit, directrice générale du cabinet de formalités juridiques Proformal, nous explique en quoi consiste ses missions et son métier et se montre positive quant aux changements qu’impliquent la loi Pacte dans le secteur : “L’évolution législative dans le domaine du droit des sociétés est un signe fort de l’importance que prend le sujet en France ”

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Kenny SININ, j’ai 28 ans et je suis la co-fondatrice du cabinet de formalités juridiques Proformal, crée en 2018. J’ai débuté mes études de droit et me suis spécialisée dans le traitement des formalités juridiques liées au droit des affaires et des sociétés. Cela m’a permis de développer un sens aigu des affaires ce qui m’a conduit à créer mon propre cabinet de formalités légales. J’ai été juriste au sein d’un des pionniers des journaux d’annonces légales et j’ai été amenée à traiter des dossiers d’envergures nationale et multinationale.

Pouvez-vous expliquer en quoi consiste votre métier ?

Le cabinet Proformal est un cabinet de formalités juridiques qui accompagne les Avocats, les Notaires, les Experts-comptables et les directions juridiques dans le traitement des formalités liées au droit des affaires et des sociétés. En ce sens, notre cabinet se veut le partenaire privilégié des professionnels du droit et du chiffre, et contribue à leur recherche d’optimisation du temps.
Au travers de la plateforme de gestion d’entreprise Toopro, nous facilitons l’accès au droit, à la sécurisation, en proposant nos services de formalités en ligne. Notre accompagnement se veut complet, en amont du projet jusqu’à sa concrétisation.
Ainsi, nous concilions notre expertise juridique avec le savoir-faire commercial,opérationnel et marketing, de nos collaborateurs.
L’entreprise évolue aujourd’hui dans un cadre légal en perpétuelle évolution. Le dirigeant est confronté dans la gestion quotidienne de son entreprise à de multiples questions juridiques. Notre cabinet traite tout type de formalités juridiques, allant de la création de société, aux opérations exceptionnelles telles que les opérations sur le capital ou encore les cessions de fonds de commerce. A travers notre expertise juridique, nous nous engageons à accompagner au mieux les professionnels du droit et les dirigeants dans leurs opérations lors de créations, fusions, cessions, acquisitions ou restructurations.

Pouvez-vous nous parler des différentes missions qui vous sont confiées?

  Nos missions sont extrêmement variées, tant sur la nature des affaires que sur les secteurs d’activité sur lesquels elles portent.
La confidentialité et l’efficacité sont au cœur de nos interventions. Dans ce domaine, notre action vise à déployer les moyens dont nous disposons pour optimiser très concrètement les délais dans les pratiques quotidiennes de l’ensemble des collaborateurs. Cela implique une approche pédagogique de nos équipes quant à l’importance d’un traitement efficace et rigoureux de chaque affaire.
Ce qui est passionnant c’est que chaque affaire est différente puisque nous adaptons toujours notre accompagnement aux spécificités de chaque client.
Notre métier est très galvaudé et souvent réduit à tort, aux métiers du secrétariat. Très loin du secrétariat, nous représentons le lien entre les professionnels du droit, les sociétés et les administrations. Nous sommes également des techniciens du droit et veillons l’application des textes et des avis du comité de coordination du registre du commerce et des sociétés. Autrement dit, nous contribuons à l’économie de notre pays en étant l’un des acteurs de son système juridique.

Qu’est-ce qui vous satisfait et booste votre moral ?

Nous sommes mandatés pour des affaires de toutes dimensions, toutes aussi variées puissent-elles être. Notre mission est particulièrement sensible, puisque nous intervenons pourconcrétiser au regard de la loi les projets des entreprises, qu’ils soient pour des créations ou des modifications. Toutes erreurs peuvent avoir des répercussions importantes. C’est donc une grande responsabilité qui nous est accordée.  Quand un groupe du CAC40, une école très réputée, un grand cabinet d’avocat, vous accorde sa confiance, cela vous sensibilise d’autant plus.
Notre satisfaction est, naturellement, celle de notre client.
L'Avocat d'affaires maîtrise le Droit des affaires, le Droit pénal des affaires, le Droit commercial et le Droit des sociétés sans oublier le Droit fiscal ou le Droit social au sens théorique. Cependant, l'Avocat d'affaires est avant tout Avocat, ce qui signifie que l'Avocat d'affaires mettra tout en œuvre pour défendre les intérêts de ses clients hommes d'affaires ou acteurs de la vie économique.
Derrière toute entreprise, il y a des hommes au-delà des « affaires » ! La vocation de l'Avocat d'affaires consiste donc à tout faire pour aider ces hommes et ces femmes à réussir leur parcours professionnel. Car le succès professionnel se répercute sur le plan personnel et réciproquement. Notre mission est de contribuer étroitement à la mission de l’avocat. Nous sommes ses partenaires sur l’affaire donc nous mettons tout en œuvre pour satisfaire le client et mener à bien ses objectifs.
Notre satisfaction, de manière générale, passe par la satisfaction du professionnel du droit et du client pour lequel nous intervenons.

Quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui souhaitent se lancer dans votre domaine ?

Mon conseil serait de capitaliser sur ses compétences initiales, même si de prime abord elles ne semblent pas en lien direct avec le droit des affaires et des sociétés. Bien que labyrinthique, la dimension juridique doit être considérée comme capitale en matière de gestion d’entreprise. Je recommande donc de s’appuyer sur toutes compétences développées pour les mettre au service de l’entrepreneuriat français !

Copyright © 2019 France Auto Entrepreneur. Tous droits réservés.